CHEO Research Institute Logo
Decrease Text SizeIncrease Text SizeFacebookTwitterYoutube

 
What's New rss


20/11/2017

Too much screen time prevents young tots from meeting healthy movement guidelines

French release to follow below.
 
New guidelines outline the right amounts of moving, sleeping and sitting children aged four and under need for healthy growth and development

OTTAWA (ONTARIO) November 20, 2017 – Canadian kids aged four and under are spending too much time in front of screens. For example, although it’s recommended that preschoolers have no more than one hour of sedentary screen time per day, 76 per cent of them do. This current reality demonstrates that today’s release of the new evidence-based Canadian 24-Hour Movement Guidelines for the Early Years – one of the world’s first for this age group - couldn’t come at a better time as they help inform how much moving, sleeping and sitting children aged four and under need for healthy growth and development.
 
The Canadian 24-Hour Movement Guidelines for the Early Years combine physical activity and sedentary behaviour guidelines into one, and include sleep, showing the interrelationship between all three behaviours. These Guidelines were developed by the Canadian Society for Exercise Physiology (CSEP), the Healthy Active Living and Obesity Research Group (HALO) at the CHEO Research Institute, the Faculty of Physical Education and Recreation at the University of Alberta, the Public Health Agency of Canada, ParticipACTION and a group of leading researchers from Canada and around the world, with input from over 600 national and international stakeholders.
 
“All types of movement matter, and a balance of moving, sleeping and sitting is required for optimal health,” says Dr. Mark Tremblay, Director of HALO. “Even if a child is getting sufficient physical activity in a day, the health benefits can be reduced by too little sleep, or too much sedentary behaviour - especially if that time is spent in front of screens. Following these guidelines through the early years is associated with healthy growth, better learning and thinking, improved motor development, higher fitness level, increased quality of life and reduced injuries.”
 
Only 13 per cent of preschoolers meet the new Canadian 24-Hour Movement Guidelines, and the time being spent in front of screens is keeping this percentage unacceptably low. Although not all sedentary time is harmful–like reading or storytelling with a caregiver–excessive screen time before age five is as it is linked with language delays, reduced attention and lower school readiness.
 
“Parents and caregivers must help young children move, sleep and sit the right amounts,” says Elio Antunes, President and CEO of ParticipACTION. “If kids are too tired to get enough physical activity during the day, and not active enough to be tired at night, it can become a vicious cycle. We need to limit screen time and encourage children to participate in a range of enjoyable and safe play-based and organized physical activities in a variety of spaces, places and seasons, in all types of weather.”
 
According to the new guidelines, a healthy 24 hours includes:
• For infants (under 1 year old):
o MOVE: Being physically active several times in a variety of ways, particularly through interactive floor-based play, but more is better. For those not yet mobile, this includes at least 30 minutes of tummy time spread throughout the day while awake.

o SLEEP: 14-17 hours (for those aged 0-3 months) or 12-16 hours (for those aged 4-11 months) of good-quality sleep, including naps.

o SIT: Not being restrained for more than one hour at a time (e.g. in a high chair). When sedentary, engaging in pursuits such as reading and storytelling with a caregiver is encouraged. Screen time is not recommended.

• For toddlers (1-2 years old) and preschoolers (3-4 years old):
o MOVE: At least 180 minutes spent in a variety of physical activities at any intensity spread throughout the day, but more is better. Include energetic play for both age groups, with preschoolers getting at least 60 minutes of it.

o SLEEP: 11-14 hours of good-quality sleep for toddlers, and 10-13 for preschoolers, which may include naps, with consistent bedtimes and wake-up times.

o SIT: Not being restrained for more than one hour at a time (e.g. in a stroller) or sitting for extended periods. When sedentary, engaging in pursuits such as reading and storytelling with a caregiver is encouraged. Sedentary screen time for those younger than two years old is not recommended, and no more than one hour for those aged 2-4, but less is better.

To download a copy of the complete Canadian 24-Hour Movement Guidelines for the Early Years please visit www.csep.ca/guidelines and participACTION.com.
 
“For young children to be their healthiest, they need the right amount of sleep and physical activity during their day,” said the Honourable Ginette Petitpas Taylor, Minister of Health. “Healthy habits in childhood lead to good health throughout life. These new Canadian 24-Hour Movement Guidelines for the Early Years are an important tool to help parents and healthcare professionals support healthy growth and development for Canadian children.”

Here are some tips to help parents and caregivers get the most out of the 24-Hour Movement Guidelines:
 
• For infants, supervised activities could include tummy time, reaching and grasping, pushing and pulling, and crawling
• For toddlers, energetic play could include running or dancing, playing outside and exploring the environment
• The older children get, the more energetic play they need, such as hopping, jumping, skipping, swimming and bike riding
• For quiet activities, try storytelling, crafts, puzzles or reading, not screens. Even if shows are educational, kids don’t take in information from screens the same way as they do when interacting with a caring adult
• Develop healthy “sleep hygiene” by having a calming bedtime routine, consistent bedtimes and wake-up times, even on weekends and avoid screen time before sleep
 
“Restoring physical activity as the norm rather than the exception supports an integrated approach to healthy living and chronic disease prevention,” says Chief Public Health Officer, Dr. Theresa Tam. “Our work with CSEP, ParticipACTION and other partners, including the development of these Guidelines, continues to make Canada a leader in healthy living.”

About the CHEO Research Institute
The CHEO Research Institute coordinates the research activities of the Children’s Hospital of Eastern Ontario (CHEO) and is affiliated with the University of Ottawa. Its three programs of research include molecular biomedicine, health information technology, and evidence to practice research. Key themes include cancer, diabetes, obesity, mental health, emergency medicine, musculoskeletal health, electronic health information and privacy, and genetics of rare disease. The CHEO Research Institute makes discoveries today for healthier kids tomorrow.

About the Canadian Society for Exercise Physiology
The Canadian Society for Exercise Physiology (CSEP) is the resource for translating advances in exercise science research into the promotion of fitness, performance, and health outcomes for Canadians. CSEP set the highest standard for qualified exercise professionals through evidence-based practice and certification. CSEP is the GOLD STANDARD of health and fitness professionals dedicated to getting Canadians active safely by providing the highest quality customized and specialized physical activity and fitness programs, guidance and advice based on extensive training and evidence-based research. For more information, please visit www.csep.ca.
 
About ParticipACTION
ParticipACTION is a national non-profit organization that helps Canadians sit less and move more. Originally established in 1971, ParticipACTION works with its partners, which include sport, physical activity, recreation organizations, government and corporate sponsors, to make physical activity a vital part of everyday life. ParticipACTION is generously supported by the Government of Canada. For more information, please visit www.participACTION.com.
 
You can find the published background papers here (BMC)

For more information or to schedule an interview, please contact:

Aynsley Morris
Director, Communications
CHEO Research Institute
W: 613-737-7600 x 4144
C: 613-914-3059
amorris@cheo.on.ca

Le temps d’écran empêche les tout-petits de respecter les directives en matière de mouvement

Les nouvelles directives énoncent les quantités de mouvement, de sommeil et de temps passé assis dont les enfants de quatre ans et moins ont besoin pour grandir et se développer en santé

OTTAWA (ONTARIO) 20 novembre 2017 – Les enfants canadiens de quatre ans et moins passent trop de temps devant les écrans. Ainsi, même s’il est recommandé pour les enfants d’âge préscolaire de ne pas passer plus d’une heure devant un écran chaque jour, 76 pour cent d’entre eux le font. Cette situation démontre que la publication, aujourd’hui, des nouvelles Directives canadiennes en matière de mouvement sur 24 heures pour la petite enfance, parmi les premières à l’échelle mondiale pour ce groupe d’âge, ne pourrait arriver à un meilleur moment, car elles aident à préciser les quantités de mouvement, de sommeil et de temps passé assis que les enfants âgés de quatre ans et moins doivent respecter pour une croissance et un développement sains.

Les Directives canadiennes en matière de mouvement sur 24 heures pour la petite enfance intègrent les directives en matière d’activité physique ainsi que celles portant sur les comportements sédentaires, tiennent maintenant compte du sommeil, et démontrent la relation entre ces trois comportements. Elles ont été développées par la Société canadienne de physiologie de l’exercice (SCPE), le Groupe de recherche sur les saines habitudes de vie et l’obésité de l’Institut de recherche CHEO, la faculté d’éducation physique et de loisir de l’Université de l’Alberta, l’Agence de la santé publique du Canada, ParticipACTION et un groupe de chercheurs du Canada et du monde entier, regroupant les données de plus de 600 intervenants canadiens et internationaux.

« Tous les types de mouvement sont importants, et un équilibre entre le mouvement, le temps passé assis et le sommeil est essentiel à une santé optimale », déclare le Dr Mark Tremblay, directeur au HALO. « Même si un enfant fait assez d’activité physique dans une journée, les bienfaits peuvent être contrebalancés par un manque de sommeil, ou trop de temps sédentaire, particulièrement si ce temps est passé devant un écran. Respecter ces directives à la petite enfance est associé à une croissance saine, à une meilleure faculté d’apprentissage et de réflexion, à l’amélioration du développement des habiletés motrices, à un niveau plus élevé de condition physique, à une meilleure qualité de vie et à moins de blessures ».

Le temps passé devant les écrans fait en sorte que seulement 13 pour cent des enfants d’âge préscolaire respectent les nouvelles Directives canadiennes en matière de mouvement sur 24 heures, ce qui représente un taux inacceptablement bas. Ce n’est pas l’ensemble du temps sédentaire qui est néfaste, pensons à la lecture ou à des casse-têtes, mais bien l’excès de temps d’écran avant l’âge de cinq ans, qui est relié à des troubles du langage et de l’attention ainsi qu’à une plus faible maturité scolaire.

« Les parents et les éducateurs doivent aider les jeunes enfants à bouger, dormir et s’asseoir à juste dose », mentionne Elio Antunes, président et chef de la direction chez ParticipACTION. « Si les enfants sont trop fatigués pour faire suffisamment d’activité physique pendant leur journée, et pas assez actifs pour être fatigués le soir, ça peut devenir un cercle vicieux. Nous devons limiter le temps d’écran et encourager les enfants à participer à différentes activités physiques amusantes, sécuritaires, organisées et orientées sur le jeu, dans une variété d’environnements, de lieux, de saisons et de conditions météorologiques ».

Selon les nouvelles directives, un 24h sain comprend :
• Pour les nourrissons (âgés de moins d’un an) :
o BOUGER : Être physiquement actifs plusieurs fois par jour et de différentes manières, particulièrement par l’entremise de jeux interactifs au sol; bouger plus, c’est encore mieux. Pour ceux qui ne se déplacent pas encore, cela inclut au moins 30 minutes de temps réparties pendant la journée sur le ventre, lorsqu’éveillés.

o DORMIR : 14 à 17 heures (pour ceux âgés de 0-3 mois) ou 12 à 16 heures (pour ceux âgés de 4 à 11 mois) de sommeil de bonne qualité, incluant les siestes.

o S’ASSEOIR : Ne pas être immobilisé pendant plus d’une heure à la fois (p.ex. dans une chaise haute). Pendant les périodes de sédentarité, les personnes qui prennent soin d’eux sont encouragées à lire un livre avec eux ou à leur raconter des histoires. Passer du temps devant un écran n’est pas recommandé.


• Pour les tout-petits (âgés de 1 à 2 ans) et les enfants d’âge préscolaire (3 à 4 ans) :
o BOUGER : Faire au moins 180 minutes au cours de la journée d’activités physique de type et d’intensité variés, comprenant du jeu. Bouger plus est encore mieux. Inclure du jeu énergique pour les deux groupes d’âge, dont au moins 60 minutes pour les enfants d’âge préscolaire.

o DORMIR : 11 à 14 heures de sommeil de bonne qualité pour les tout-petits, et de 10 à 13 heures pour les enfants d’âge préscolaire, qui peut comprendre des siestes, avec des heures de coucher et de lever régulières.

o S’ASSEOIR : Ne pas être immobilisé plus d’une heure à la fois (p.ex. dans une poussette) ou rester en position assise pendant des périodes prolongées. Lorsque sédentaire, faire des activités comme lire et écouter des histoires est encouragé. Pour ceux qui ont moins de 2 ans, le temps sédentaire passé devant un écran n’est pas recommandé. Pour ceux qui ont de 2 à 4 ans, le temps sédentaire passé devant un écran ne devrait pas dépasser 1 heure. Moins de temps d’écran est encore mieux.


Pour télécharger une copie des Directives canadiennes en matière de mouvement sur 24 heures pour la petite enfance, veuillez visiter le www.csep.ca/directives et participACTION.com.

« Pour être le plus en santé possible, les jeunes enfants ont besoin de suffisamment de sommeil et d’activité physique au cours de leur journée », a déclaré l’honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre de la Santé. « L’adoption de saines habitudes pendant l’enfance concourt à une bonne santé tout au long de la vie. Les nouvelles Directives canadiennes en matière de mouvement sur 24 heures pour les enfants de 0 à 4 ans constituent une ressource qui aidera les parents et les professionnels de la santé à favoriser une croissance et un développement sains chez les enfants canadiens. »

Voici quelques conseils pour les parents et les éducateurs pour profiter pleinement les bienfaits des Directives en matière de mouvement sur 24 heures :

• Pour les nourrissons, les activités supervisées pourraient comprendre du temps passé sur le ventre et à ramper, à atteindre et saisir des objets et à pousser et tirer
• Pour les tout-petits, le jeu énergique peut inclure courir ou danser, jouer dehors et explorer les environs
• Plus les enfants grandissent, plus ils ont besoin de jouer énergiquement comme : jouer à la marelle, sauter, faire de la corde à danser, nager et faire du vélo
• Pour les activités calmes, essayez de raconter une histoire, de faire du bricolage, un casse-tête ou de lire, mais surtout, évitez les écrans. Même si les émissions télévisées ou les jeux vidéo sont éducatifs, les enfants n’acquièrent pas le langage ou ne retiennent pas l’information de la télévision ou des écrans de la même façon que lorsqu’ils interagissent avec un adulte bienveillant
• Développez une saine « hygiène du sommeil » avec une routine calme avant de se coucher, des heures de coucher et de lever régulières (même le week-end) et évitez le temps d’écran avant de se coucher

« Rétablir l’activité physique comme la norme plutôt que l’exception est un élément essentiel d’une approche intégrée en matière de promotion d’un mode de vie sain et de prévention des maladies chroniques », a déclaré la Dre Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique. « Grâce à notre travail avec SCPE, ParticipACTION et d’autres partenaires, notamment à l’élaboration de ces directives, le Canada demeure un chef de file de la promotion d’un mode de vie sain. »

À propos de l’Institut de recherche du CHEO


L’Institut de recherche du CHEO, affilié à l’Université d’Ottawa, coordonne les activités de recherche au Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario. Ses trois programmes de recherche comprennent la biomédecine moléculaire, les technologies de la santé et l’application des données probantes à la pratique médicale. Ses principaux domaines de recherche sont le cancer, le diabète, l’obésité, la santé mentale, la médecine d’urgence, la santé musculo-squelettique, les renseignements électroniques sur la santé et la protection des renseignements personnels, ainsi que la génétique des maladies rares. Les avancées réalisées aujourd’hui par l’Institut serviront à améliorer la santé des enfants de demain. Pour de plus amples renseignements, consultez le site Web www.cheori.org ou suivez-nous sur @CHEOhospital.

À propos de la Société canadienne de physiologie de l’exercice

La Société canadienne de physiologie de l’exercice (SCPE) est la ressource par excellence lorsqu’il s’agit de traduire les avancées de la recherche sur la science de l’exercice en promotion de la condition physique, de la performance et de la santé pour les Canadiens. La SCPE établit les normes les plus élevées pour les professionnels de l’exercice qualifiés grâce à une pratique fondée sur des données probantes et à ses certifications. La SCPE est la norme par excellence en ce qui concerne la certification des professionnels de la santé et de la condition physique, et ces derniers sont déterminés à amener les Canadiennes et Canadiens à être physiquement actifs en toute sécurité en leur proposant des programmes de condition physique et d’activité physique personnalisés et spécialisés de la plus grande qualité de même que des conseils basés sur une formation exhaustive et de la recherche fondée sur des données probantes. Pour plus d’information, veuillez visiter le www.csep.ca/fr.

À propos de ParticipACTION
ParticipACTION est un organisme national à but non lucratif qui aide les Canadiens à rester assis moins longtemps et à bouger plus. Initialement créé en 1971, ParticipACTION travaille de concert avec ses partenaires, qui sont, notamment, des organisations de sport, d’activité physique et de loisirs, des gouvernements et des sociétés commanditaires pour faire de l’activité physique une partie essentielle de la vie quotidienne. ParticipACTION est généreusement soutenu par le gouvernement du Canada. Pour plus d’information, veuillez visiter le www.participACTION.com.


Pour plus d’information ou pour faire une demande d’entrevue, veuillez contacter :

Aynsley Morris
Directrice, Communications
L’Institut de recherche, CHEO
Tél : 613-737-7600 x 4144
Tél cell : 613-914-3059
Courriel : amorris@cheo.on.ca
Take Action
Quick Links

Our Researchmagnifying glass

abcefg hijklmnopqrst uvwxyz